Caractère

Restaurant dans les Cévennes

Le plaisir immense des restaurants, découvrir des goûts insoupçonnés, des mets colorés, agencés, prendre son temps, avoir le choix de ce dont se régaler. Profiter de la terrasse de pierres et plantes au soleil couchant.

Restaurant dans les Cévennes au soleil couchant

Promenade dans un parc de New-York sous la grisaille

Le côté mélancolique de ce lieu à New-York, dans Central park, sous les nuages gris. Personne dans les allées, de beaux chemins tout tracés, sous les arceaux des arbres ou un toit de branches fleuries.

Promenade dans un parc à New-York

L'eau vive

L’eau, rien d’autre que l’eau, tout y provient. Envie constante de boire de l’eau à présent, juste quelque chose de simple et pur. La chance de n’avoir qu’à tourner le robinet pour en disposer, on ne se rend pas compte. Il reste des gens pour boire du sucre trafiqué à la place, j’en ai fait partie, j’en suis revenu.

Eau vive à la source

Fleurs de coton

La douceur, la candeur, la pureté des fleurs de coton, cette matière tellement fragile, propre à s’effilocher, s’abîmer, perdre une partie de soi au moindre contact.

Fleurs de coton

Fleurs coupées

Chez moi, dans la clarté du reflet des ardoises d’en face, sur le demi tonneau retourné peint par mes soins, typiquement bobo… Les fleurs coupées, les ambiances du marché, les frésias odorants, petite fleur à la senteur profonde.

Fleurs de frésias

Statue antique à Versailles

Ma fascination pour l’antiquité, sorte de monde doré, évolué comme le notre, sans la noirceur actuelle, un fantasme au final. Adoration pour les statues tout particulièrement, la signification des mythes, la représentation des corps idéaux, stéréotype de l’homme fort au demeurant. L’expression des postures, des visages, la grandeur symbolisée.

Statue de Versailles en lumière à l'air curieuse

Boules lampes aux couleurs calmes

Les lumières tamisées, propres à l’apaisement et au repos, disposer les lampes pour en faire une source de lumière calme et diffuse.

Boules lampes aux couleurs calmes

Les oliviers nourris au soleil du Sud

Mon côté méditerranéen certainement. Les oliviers, arbres aux courbes torturées, qui donnent depuis des milliers d’années olives et huiles. Les reflets gris des feuilles dans le vent, les fruits frais désaltérants, le bien-être naturel.

Rameau d'olivier du Sud Provence

La lampe tempête, le fantasme du voyage

Prendre sa voiture, sa tente, un sac de couchage, envie de partir dans la nature, se couper quelques temps de l’effervescence du monde, retrouver un calme, autour d’un feu de camp, les crépitements, les insectes nocturnes, les étoiles, enfin visibles en dehors des villes.

Vieille lanterne lampe tempête

Salade de fruits frais

Les fruits, la base de mon alimentation, tant et plus par jour. Le sucre, naturel, le vrai sucre, parmi les meilleurs goûts qui soient. Tous les jours des salades de fruits, ou les clémentines et cerises en chaine aux bonnes périodes.

Salade de fruis frais printemps

Tour Eiffel dans les arbres

Européen, occidental, habitant du monde, et attaché à la France, à ce qu’elle est encore censée signifier. Quelques années vécues à Paris, sans en avoir profité. Le merveilleux de la Tour Eiffel à mes yeux, mélange d’ancien et de moderne, indémodable, si grande et fière.

Envie de voir plus avant, découvrir la beauté des constructions humaines, leurs cultures, leur génie, l’impression que l’on peut créer des splendeurs éternelles.

Tour Eiffel dans les arbres

Blés au soleil

Le blé, avec l’huile d’olive et le vin, la nourriture de nos lointains ancêtres. Des champs à perte de vue, la farine, le moulin, la cuisson du pain au four. Bien pittoresque tout ça, éloigné de la réalité. La base de certaines alimentations, même si l’humain n’est, semble-t-il, pas fait pour en manger en réalité.

Blés au soleil

Eau de cascade

L’eau, encore et toujours, le composant avec la lumière. L’eau vive, inarrêtable, envolée des océans, nuages portés sur des milliers de kilomètres, pour se déverser et rendre toute existence possible sur la terre, qui sinue ou dévale, se regroupe et grossit, pour émerger des années plus tard, purifiée par les sédiments, avant de retourner aux océans.

Eau de cascade

Skier dans les hauteurs, enveloppé du froid des montagnes

Ressentir les éléments de la Terre, ce froid puissant, se souvenir d’être infime ici, reprendre conscience que le monde ne nous appartient pas. La montagne enneigée est le meilleur lieu pour ces impressions. Et profiter du calme rare, tout est en suspens, pas un bruit, à peine le vol d’un aigle.

Montagne, neige et calme

Réveil au soleil en Ardèche

Un matin en Ardèche, se réveiller avec ses amis dans une maison de pierre, profiter du silence de la nature, de la chaleur naissante lors de l’été, vie paisible en dehors des villes, du travail, de l’agitation et du stress, juste se poser, discuter, rire, profiter du moment présent.

Réveil au soleil en Ardèche

Assiette de légumes frais

Envie de légumes frais, préparés en entrée, quotidiennement, encore un don de la nature, juste se baisser et ramasser à manger, assaisonner d’une vinaigrette maison au poivre, varier les goûts simples, s’alimenter sainement.

Assiette de légumes frais

Les rivières d'eau

Le terrain de jeu idéal, l’eau des rivières, patauger, flâner les pieds dans l’eau, se rafraichir, s’apaiser au son, jeter des feuilles, construire des barrages, pêcher des poissons à mains nues…

Rivière

Lavandes et lavandins

Le lavandin, la senteur du Sud, s’en frotter les mains, laisser les grains tomber, la garder sèche dans un sac cousu, l’attrape touriste pas excellence, voir les champs immenses au pied des austères abbayes de pierre, en goûter le miel, le meilleur, frais, riche et sucré.

Lavandes et lavandins

Parc de la Tête d'Or en automne

Un refuge, le parc de la Tête d’Or à Lyon, quelques minutes en vélo et soudain le calme, la nature retrouvée. S’allonger sur un plaid, se chauffer au soleil, manger, lire, s’endormir.

Parc de la Tête d'Or en automne

Plan de construction de la Tour Eiffel

Construire, mon absolu.

Ébaucher, planifier, réaliser. Décortiquer les objets et systèmes, comprendre le fonctionnement des choses, en acquérir les connaissances. Expérimenter, inventer, créer.

Plan de construction de la Tour Eiffel

Pain vigneron, couteau de berger et miel

Goûter les pains, se rapprocher des traditions, de ceux cuits au four, qui laisse une noirceur au contact, retrouver des farines plus anciennes. Un couteau aiguisé, le plaisir de se couper un morceau. Et les miels, toujours les miels, toutes les senteurs tous les goûts des fleurs du monde.

Pain vigneron, couteau et miel

Loupiottes

Loupiottes

Place de la Bourse en fleurs à Lyon

Ma place préférée à Lyon, la place de la Bourse dans le centre. Un beau palais ancien, l’odeur entêtante des magnolias en fleur, les arbres en terre et les plantes en pots, le chants des oiseaux.

Place de la Bourse en fleurs à Lyon

Le chemin à parcourir

Une ruelle d’Uzès, la noirceur envahissante, mais le chemin possible, l’entre-ouverture d’une porte au soleil, une forme de salut, le choix possible, si l’on progresse.

Ruelle d'Uzès