Aspirations, espoirs, rêves

La construction comme achèvement / absolu ?

La construction, toujours cette idée qui revient. Vivre un jour après l’autre, un jour semblable à l’autre, non, c’est la mort, la négation de l’existence, l’abandon de la volonté. L’important, la motivation, l’envie, c’est la construction visée, ce que l’on crée élément après élément, des mois durant. Le temps passe, si l’on n’y prend garde on a tôt fait de le perdre. Mais se dire qu’aujourd’hui l’on est plus loin qu’hier, voila l’illusion qui permet d’avancer.

Des désirs simples, des envies absolues ; ici un mariage, le choix de la personne unique, l’union éternelle ; là une maison à bâtir de ses mains, son propre lieu ; un jardin, la création de sa propre survie ; l’enfantement, créer ces êtres qui soient elle et soi, la fusion qu’on ne peut assouvir initialement, leur donner l’éducation qui les rendra autonomes, les… construire, on en revient toujours au même.

mariage
picto jardin
enfants

La maîtrise, valorisation de la capacité de jouir, possessivité, obtention, intimité

Maîtriser, posséder, se renforcer par ces sentiments. Un livre, une saga, l’expression fantasmée, toute la richesse d’une imagination couchée sur le papier, toutes ces scènes, faire toute cette beauté ; le violon, l’instrument noble par excellence, toutes les gammes de l’expression, cette empreinte de féminité ; courir, la force, l’autonomie, comme ce qu’était l’humanité il y a 40 000 ans, des coureurs, des hommes sains, des machines impeccables, tellement puissantes, la solitude de la course, avec soi-même, cette intimité, se retrouver, ressentir le bien-être ; l’expression humaine, dans la danse, l’opéra, les concerts de musique classique, la grâce des mouvements, la gamme des sentiments, la puissance des instruments.

livres

Voyager : concevoir le monde ailleurs, imaginer vivre autrement, relativiser son existence

Voyager c’est s’oublier, découvrir d’autres lieux, des modes de vie différents, se rendre compte de la richesse de l’humanité, celle oubliée à vivre trop longtemps au même endroit, dans le même pays. Se rendre compte que le centre du monde n’existe pas, et n’est certainement pas soi. Se dire que l’on aurait pu être autre, s’imaginer en conséquence. Introduire un élément nouveau dans sa vie, le rapporter d’ailleurs, l’intégrer à soi, s’enrichir à chaque voyage.

Le monde est tellement vaste, le parcourir ne se ferait pas en une vie humaine, et j’en ai vu si peu…

Les lieux visités

picto Belgique boulodrome

Belgique

picto Sainte Sophie Istanbul

Istanbul

picto désert Bardenas

Bardenas

Amsterdam

picto drapeau suisse

Suisse

New York

picto malaisie tours

Malaisie

picto monstre loch ness edimbourg ecosse

Ecosse

picto irelande trèfle

Irelande

picto golden gate californie

Californie

picto londres big ben

Londres

Barcelone

picto floride

Floride

Les destinations désirées

l'espace

L’espace

Japon

picto aurore boréale

Aurores boréales

picto Colisée Rome

Italie

picto Parthénon Grèce

Grèce

Picto Portugal bateau

Portugal

picto cigare Cubain

Cuba

Les voyages souhaités

picto Saint Pétersbourg

Saint Pétersbourg

picto pagode thailande

Thailande

picto Vietnam

Vietnam